Notre fierté, ce sont nos sentiers - Leur balisage, c'est notre image

Appels d’urgence : le Système Gend’Loc


 

La Nature est accueillante, le randonneur le sait et lui fait honneur. Avec délectation, il en admire  la variété et la beauté des paysages, et en retire les bienfaits, une vie saine et équilibrée en premier.

Cependant, l’immersion dans le milieu naturel peut également s’accompagner de risques, et pas seulement pour les inexpérimentés et les négligents. Quand un incident se produit – une foulure, un  arrêt cardio-vasculaire, un AVC, une chute et plus rarement un égarement dans le brouillard ou la nuit venue – la société moderne sait intervenir et secourir avec efficacité. Mais encore faut-il pouvoir avertir les services de secours et transmettre la localisation exacte.

Pour pallier la difficulté, le téléphone mobile est un outil incomparable. La Gendarmerie  a inventé une application qui  prolonge et amplifie son efficacité. C’est le système Gend’Loc.

Le système Gend’Loc permet, grâce à une application qui sait communiquer avec un smartphone pour localiser – avec une précision de l’ordre d’une dizaine de mètres –  l’origine d’un appel de secours.

Comment cela fonctionne-t-il dans nos Vosges ?

Les prérequis

  • Disposer d’un smartphone avec GPS, d’un abonnement de « données » et un navigateur internet.
  • Etre situé dans une zone couverte par un accès à l’internet c’est-à-dire « avoir du réseau » 3G ou 4G.
  • Avoir enregistré au préalable le numéro de téléphone des Pelotons de Gendarmerie de Montagne (PGM) du Hohrod (03 89 77 14 22) ou du PGM de Xonrupt-Longemer ( 03 29 63 02 90).
  • Disposer d’une batterie chargée (ou d’une batterie de secours).
  • Aucun téléchargement préalable d’application n’est requis. Le système fonctionne avec tous les systèmes d’exploitation (Android, iOS, etc.).

Note : le Massif des Vosges, et à fortiori la Plaine d’Alsace et le Plateau lorrain, sont bien couverts. Peu de « zones blanches ». En cas de problème de connexion, se déplacer de que quelques mètres peut aider.

Procédure

  • Passer en mode GPS activé.
  • Appel d’un PGM (Hohrod ou Xonrupt-Longemer) par téléphone.
  • Relater la nature de l’incident et décrire au mieux la zone.
  • Recevoir en retour un SMS qui transmet un lien avec un URL[1].
  • Cliquer sur cet URL ce qui équivaut à accepter le partage de localisation.
  • Dès ce moment, la Gendarmerie localise avec précision l’origine de l’appel et prend les dispositions nécessaires.
  • Conserver le téléphone ouvert.

Au PGM contacté, la géolocalisation est automatique grâce à au logiciel Gend’Loc qui affiche l’appel sur un écran et sur une carte au 1/25000ème.  Selon les informations reçues, le PGM avertira également la Brigade de Gendarmerie territorialement compétente et d’autres services.

Le système Gend’Loc est un progrès considérable pour le lancement d’une opération de secours, générant précision de la recherche et gain de temps. Il est même concevable, qu’à distance, le PGM contacté par un promeneur/randonneur égaré, donne  des indications utiles pour le remettre sur le bon chemin.

L’intérêt de connaître à la fois l’existence de Gend’Loc  et sa procédure est évident pour les randonneurs du Club Vosgien, à titre individuel ou collectif. Voilà aussi de quoi rassurer les guides,  chefs de course et autres GRP.

Gend’Loc est une réponse technologique, moderne,  efficace, simple et rapide pour alerter les services de secours face à un incident de type particulier. Il complète la palette des autres services qui peuvent être contactés, dont le 112 qui est le numéro d’appel d’urgence  européen, le 18 pour les sapeurs-pompiers, le 17 pour les services de police/gendarmerie ou encore le 15 pour le Service d’Aide Médical Urgent (SAMU). Autant de numéros à entrer dans les contacts.

L’arsenal d’aide à la recherche de personnes par  la Gendarmerie a été étendu récemment par un autre  système innovant,  Wolfhound. C’est unvéritable renifleur de smartphones. Embarqué à bord d’un hélicoptère, Wolfhound,avec une portée de 1,6 km, permet de localiser avec précision un téléphone, même enfoui  sous une avalanche. Seule et unique condition de fonctionnement, que le téléphone soit allumé. Le Système Wolfhound ne dispense bien entendu d’être équipe d’un DVA[2]personnel.

LTC (er) Georges Bernard Krantz
Club Vosgien Wasselonne

[1]URL pour Uniform Ressource Locator qui désigne une adresse web sur l’internet.

[2]Détecteur de Victimes d’Avalanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Recevez notre actualité
Suivez le club Vosgien

Inscription à la newsletter

Venez nous rencontrer

Fédération du Club Vosgien
7 rue du travail
67000 Strasbourg
Itinéraire

Horaires d'ouvertures

Lundi : 9h-12h et 13h-16h30
Mardi : 9h-12h et 13h-16h30
Mercredi : 9h-12h
Jeudi : 9h-12h et 13h-16h30
Vendredi : 9h-12h et 13h-16h15