L’aspérule odorante et ses nombreuses vertus


Sur les sentiers fleuris de ce mois de mai 2018, Pierre Prud’homme, notre randonneur botaniste du jour, nous entraine à la découverte d’une petite fleur assez commune de nos forêts qui ne manque pas de ressources : l’Aspérule odorante.

En ce joli mois de mai, quelle fleur mettre à l’honneur?
Pierre Prud’homme : on pense au muguet qui d’ailleurs a fleuri en abondance pour le premier du mois. Pourtant, en ce moment, le choix est immense. Une véritable palette de couleurs tapisse nos campagnes fleuries : du jaune, du bleu, du rouge, du vert, du brun, du blanc,…Le choix ne manque pas, la variété est là ! J’ai choisi de vous présenter une fleur blanche, l’Aspérule odorante dont le parfum est beaucoup plus connu que la plante elle-même.
Cette fleur qui est aussi appelée Petit Muguet, Reine-des- bois ou encore Belle-étoile tire son nom de l’odeur qu’elle dégage en séchant. Ce parfum rappelant le foin séché provient de la coumarine, substance présente dans la plante aromatisant notamment le tabac « Amsterdamer ».

A quoi ressemble-t-elle ?
Pierre Prud’homme : C’est une plante à tige quadrangulaire lisse de 10 à 30 cm comportant des feuilles verticillées au nombre de six à neuf, ovales et allongées. Son inflorescence est constituée de petites fleurs blanches à quatre pétales en croix. Fleurissant en avril/mai, à mi- ombre, elle possède de nombreuses vertus.

On utilise l’Aspérule en médecine naturelle, quelles sont ses propriétés ?
Pierre Prud’homme : La coumarine, substance libérée lors du séchage de la plante, confère à l’Aspérule odorante des propriétés antispasmodiques et sédatives (anti insomnie). Il convient d’y ajouter des actions stimulantes pour la digestion et sur le foie. Légèrement diurétique et antiseptique, elle a aussi été utilisée contre les phlébites.

Le roi Stanislas Leszczynski, duc de Lorraine et beau-père de Louis XV attribuait à cette plante sa longévité et sa bonne santé. Il en consommait une tasse chaque matin. Il est mort à 88 ans !

L’Aspérule odorante est aussi utilisée dans d’autres domaines?
Pierre Prud’homme : autrefois, l’aspérule était aussi utilisée en parfumerie et teinturerie. Nos grands-mères l’utilisaient séchée, dans les armoires pour éloigner les insectes (mites). L’industrie alimentaire utilisait la coumarine pour parfumer les gâteaux. De la plante on extrait aussi un colorant naturel dans les tons rouges qui était utilisé comme la garance pour teindre la laine.

En Belgique et en Allemagne, l’Aspérule odorante sert à aromatiser la bière et l’eau-de-vie.

Une recette traditionnelle à base d’Aspérule odorante ?
Pierre Prud’homme : Dans la région d’Arlon en Belgique et au Luxembourg, on réalise une boisson appelée « Maitrank » ce qui se traduit par vin de mai.

Ainsi, tous les ans, à cette période, je récolte cette petite fleur et je réalise une recette similaire pour obtenir une boisson apéritive, à partir de la macération de la plante (environ 8 jours) dans un vin blanc sec d’Alsace avec un peu de sucre et d’eau-de-vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles
Recevez notre actualité
Suivez le club Vosgien

Inscription à la newsletter

Venez nous rencontrer

Fédération du Club Vosgien
7 rue du travail
67000 Strasbourg
Itinéraire

Horaires d'ouvertures

Lundi : 9h-12h et 13h-16h30

Mardi : 9h-12h et 13h-16h30

Mercredi : 9h-12h

Jeudi : 9h-12h et 13h-16h30

Vendredi : 9h-12h et 13h-16h15