Notre fierté, ce sont nos sentiers - Leur balisage, c'est notre image
Code promo Noël - Profitez de 10% de remise sur les guides, magazines et cartes de randonnée grâce au code : GUIDE10

Pollution sonore en montagne : il faut agir !



Le Club Vosgien a pour mission de baliser et d’entretenir près de 20 000 km d’itinéraires pédestres répartis sur l’ensemble du massif Vosgien. Engagée et humaine, la Fédération du Club Vosgien affirme et partage avec force sa volonté de mettre le développement de ses activités au service des randonneurs et des collectivités, ceci pour construire un mieux vivre ensemble.

Les missions du Club Vosgien :

  • L’entretien et le balisage de plus de 20 000 km de sentiers dans le massif des Vosges.
  • La réalisation d’aménagements et l’entretien d’équipements touristiques (refuges, abris, etc.)
  • La protection et la valorisation de la nature, des paysages et du patrimoine.
  • Permettre au plus grand nombre, la découverte pédestre du massif vosgien, notamment à travers un vaste réseau de sentiers balisés.

Les sentiers balisés du Club Vosgien sont des pièces maîtresses de la richesse et de la diversité paysagère locale. De près, ils doivent nous surprendre à chaque virage, nous inviter à régler nos pas en fonction de la pente et des accidents de terrain et nous sensibiliser à l’insolite que nous croisons. Ils nous permettent d’entendre les bruissements du décor, le ruissellement discret du cours d’eau, le chant des oiseaux, d’admirer l’éclat des fleurs sauvages et le spectacle d’un rayon de soleil dans le contre-jour d’un sous-bois. Plus largement, ils créent des liens sociaux, valorisent un tourisme respectueux de l’environnement et de son prochain.

Les sentiers pédestres permettent la découverte, le ressourcement et la pratique d’une activité sportive de pleine nature en lien direct avec la santé publique.

Pourtant depuis quelques temps des nuisances sonores dues à la circulation des motos et des véhicules à moteur sont apparues en montagne, dans les vallées vosgiennes, les accès aux cols vosgiens. Le phénomène s’est largement amplifié au cours des dernières années, il a été très nettement perceptible au moment du déconfinement en mai 2020.

Le bruit de certains véhicules à moteur perturbe l’usager de la montagne, le randonneur, l’amoureux de la nature, au cours de leurs activités silencieuses.

Rappelons que le bruit est une vibration qui se propage sous forme d’ondes sonores.

La psychoacoustique est la science qui étudie les rapports entre les perceptions auditives de l’être humain et les sons qui parviennent à ses oreilles.

Une étude de l’Organisation Mondial de la Santé (OMS) montre que le bruit ambiant causé par les transports entraîneraitchaque année en Europe la perte de plus d’un million d’années de vie en bonne santé . L’OMS ajoute que parmi les facteurs environnementaux, le bruit est la « seconde cause de maladie derrière la pollution atmosphérique ». Le bruit engendre chez l’homme stress, fatigue nerveuse et irritabilité, voire agressivité si les nuisances auditives sont trop importantes.

La pollution sonore et les excès de vitesse associés posent de véritables questions de santé publique et de sécurité.

La route des Crêtes, les accès aux cols vosgiens, les routes traversant des villages de vallées et de montagne sont empruntés chaque jour par des milliers d’automobilistes et motocyclistes. Certains d’entre eux, de par leurs comportements déviants au regard des normes de bruit et de vitesse, insupportent les riverains, les randonneurs, les cyclistes, le public en quête de calme et de sérénité.

L’étroitesse des routes de montagne, la vitesse excessive de certains conducteurs, le bruit engendré par les véhicules à moteur, créent un fort climat d’insécurité auprès des pratiquants de cyclotourisme. Ces derniers ont tendance à fuir ces routes de montagne devenues dangereuses, alors que la pratique du vélo et notamment celle du vélo électrique est en pleine expansion.

Aujourd’hui il est temps de réagir face aux nuisances sonores, au non-respect de la vitesse sur les routes de montagne et des vallées.

Le Club Vosgien, conscient de la nécessité de maintenir le droit fondamental à la libre circulation, propose aux collectivités locales, aux services départementaux, régionaux et nationaux, au Parc naturel régional des Ballons des Vosges, aux acteurs économiques et touristiques du massif Vosgien, une table ronde sur la thématique : réflexion collective autour de l’arrêt des nuisances sonores et de la sécurité routière en montagne.

Le Club Vosgien propose des solutions et alternatives pour permettre de concilier activités de pleine nature en toute quiétude, activités touristiques et circulation motorisée :

  • Faire respecter la réglementation relative au bruit, en vigueur sur le territoire national, par l’instauration de contrôles efficaces notamment sur les motos.
  • Faire respecter la réglementation de la vitesse sur les routes des vallées et de montagne, en renforçant les contrôles de vitesse.
  • Instauration de la limitation de vitesse à 70 km/h sur les routes d’accès aux cols vosgiens.
  • Organisation d’une sortie pédestre et à vélo, entre le Grand-Ballon et le Markstein, à valeur de diagnostic, par beau temps, pour les élus et les représentants de l’Etat. Cette sortie serait guidée par des membres qualifiés du Club Vosgien.
  • Mener des actions pédagogiques et ponctuelles de circulation sans moteur : montée des cols réservés aux vélos, fête de la mobilité douce, slow up, etc…
  • Instaurer des zones de quiétude par trançons sur la crête pour les randonneurs et autres amoureux de la nature.
  • Restaurer le fonctionnement de la navette des crêtes dès 2021.
  • Obliger les constructeurs de motos à brider le bruit des véhicules à 2 roues (à moteur thermique), en interdisant la vente de pots d’échappement non conformes aux normes de bruit.
  • Inciter les constructeurs à fabriquer des véhicules silencieux.

La résolution de cette problématique appelle une réflexion globale, une mobilisation des services de l’Etat, des élus, des services des collectivités locales, territoriales, du Parc des Ballons, des acteurs socio-professionnels du territoire.

Voici le souhait du Club Vosgien : réfléchir et agir ensemble dans le dialogue, afin de retrouver le calme et la sérénité, pour tous, dans le massif Vosgien.

Article de Joseph Peter Président du Club Vosgien de Saint-Amarin le 18 juillet 2020

1 commentaire

  • Excellente initiative. Il est plus que temps de réagir face à l’agression sonore de millers de motos traversant nos villages.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Proposer une manifestation

Organisateur